Site Internet : https://cartigny.ch/


Ch. de la Bergerie 18
1236 Cartigny

T 022 756 12 77
F 022 756 30 93

info@cartigny.ch


Une charmante commune voisine de Chancy qui soutient notre Festival Country en faveur des enfants malades, un grand MERCI !

 

 

Cartigny qui comprend les localités de La Petite-Grave et d'Eaumorte, fait partie des communes de la Champagne.

 

Elle compte plus de 950 habitants (2017) et mesure 4,38 km2. 

 


Un château à Cartigny !

 

Cette maison de maître a été construite entre 1720 et 1725 par Jacob Marcet-Guainier. Il fut racheté par le colonel Charles Pictet en et vendu en 1798 par les deux fils de Charles Pictet au joaillier Jacob-David Duval.

 

C'est en 1803 qu'il sera transformé et agrandi et qu'une partie de la famille Duval quitta Saint-Pétersbourg pour Cartigny. Il fut vendu en 1873 à M. Henri Ziegler-Weber et le transmettra à sa fille, Melle Aline Ziegler qui le vendra en 1905 à Mme Charles Patry-Chauvet. 

 

L’Association Philanthropique « Les Amis de l'Homme », appelée aussi à l'époque « L'Ange de l'Éternel » rachète le château en 1933 et est devenu le siège mondial. En 1934, l'Association déposa une demande d'autorisation pour surélever les deux ailes du château et lors d'une excavation sous la partie orientale, une partie du bâtiment s'effondra et fut consolidée rapidement avant d'agrandir les deux ailes vers 1935-1938. Une rénovation a été réalisée en 2003.


Un peu d'histoire :

À l’époque romaine, un certain Quartinius ou Quartiniacus, aurait laissé son nom au village. Cependant, la première mention de Cartigny n’apparaît qu’en 1220, dans un document par lequel les comtes de Genève confèrent au prieur de Saint-Victor des pouvoirs pour la défense de la Champagne contre les troupes de la maison de Savoie.

 

Au XVIIIe siècle, le duc de Savoie reconnaît la pleine souveraineté de Genève sur Cartigny et quelques villages avoisinants. En même temps que Genève, Cartigny devient commune suisse en 1815.

 

Aujourd’hui, Cartigny est encore bien imprégné de son passé, sans pour autant que ses habitants n’exercent encore les activités d’antan, qui étaient l’agriculture et l’artisanat. Mais le village a su préserver son cachet. Plusieurs de ses maisons, rénovées avec goût, ont ainsi conservé leur caractère originel.